5 spectacles de Pop Montréal qui valent le coup

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
4

Cette année, Pop Montréal se déroule du 19 au 23 septembre. Avec les années, ces cinq journées gorgées de musique et d’art ce sont métamorphosées en un festival qui va bien au-delà de l’univers de la musique. On y présente non seulement des perles musicales et des performances uniques, mais aussi des discussions publiques sur l’art et des débats entre les artistes. Même si on passait toute la durée du festival à simplement courir d’un show à l’autre, force est d’admettre qu’il est humainement impossible de tout voir et de tout entendre à Pop Montréal ! Voici donc cinq événements à ne pas manquer, qui sont attendus avec beaucoup d’impatience ( Oh et oui, on sera obligés de faire des choix difficiles).

The World Provider
Depuis 1999, Malcolm Fraser, figure de proue et performeur extraordinaire du groupe World Provider basé à Toronto, partage ses goûts pour les hits pop accrocheurs, les clichés rock’n’roll et les profondes pensées musicales. C’est suite à un incident de tournée où son synthé vintage a rendu qu’il est passé à autre chose et qu’il a notamment appelé Kara et Steve Raegele (ex-membre de Besnard Lakes) pour de nouvelles aventures. Il fera partie du même programme que Peaches à Pop Montréal; un spectacle qui promet d’être stimulant. Du pur plaisir!

Peaches, The World Provider et Venus X seront en spectacle le 20 septembre à l’Église POP Little Burgundy, salle Little Burgundy.

Bertrand Burgalat
Ce Français suave fait de la musique orchestrale rétro dans la plus pure tradition pop française qui ne jurerait pas dans une comédie musicale en technicolor. C’est comme être immergé dans une bande sonore fabuleuse où règnent romance, mélodie et couleur. Pour couronner le tout, il partage l’affiche avec le fabuleux et tout sauf rétro ou réservé, Jef Barbara.

Bertrand Burgalat, Jef Barbara, TOPS et Love Inks le 21 septembre au Cabaret du Mile-End, salle Ubisoft.

A Tribe Called Red
Le groupe ATCR d’Ottawa conduit la musique dance au niveau supérieur et la ramène simultanément à ses sources dans cette combinaison de rythmes authentiques de pow-wow, de hip-hop et d’électro. En plus de cela, le programme comprend un des artistes hip-hop les plus prometteurs de l’heure, Prison Garde, le projet actuel de celui qu’on connaît également sous le nom de Sixtoo (qui était membre des Sebutones).

ATCR, Prison Garde, Nautiluss et Blank Capsule, en spectacle le 21 septembre à l’Église POP Little Burgundy, salle Little Burgundy.

David Byrne et Win Butler: How Music Works
Pop Montréal offre également un programme complet de conférences d’artistes et de films tout aussi excitants que les spectacles. L’un de ces évènements est un débat public entre David Byrne des Talking Heads et Win Butler d’Arcade Fire, débat centré autour du livre récemment publié de Byrne, How Music Works. Un sujet digne d’un festival qui se plaît à présenter des expériences musicales extraordinaires et à en repousser les limites.

Le débat aura lieu le 22 septembre à la Fédération ukrainienne.

Tim Hecker
Hecker est expérimental jusqu’au bout des ongles à la grande joie des uns et à l’horreur des autres, qui voudraient qu’il continue à faire ce à quoi ils s’attendent. Chose qu’il ne fait jamais. Cette fois, cet expérimentateur lauréat des prix Juno offira une improvisation électro impliquant un vrai. Ce sera assurément unique, étrange et bruyant; soyez prêts à aller là où vous n’êtes jamais allés auparavant !

Tim Hecker, Julia Holter et Solar Year en spectacle le 21 septembre à l’Église St. John the Evangelist.

Et bien sûr, ne manquez pas l’occasion de danser sous le bounce de Nicky Da B le 23 septembre à l’Église POP Little Burgundy, salle Little Burgundy!

On se voit là-bas !

Image by Jerome & Pitchfork