Batman et Spiderman à Dubaï

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
3
baron_dubai

Quand on lui demande si mettre en place un festival de comicbooks et de manga au Moyen-Orient est difficile, Arafaat Ali Khan, directeur des relations publiques du Middle East Film & Comic Con (MEFCC), il répond, sans hésiter : « Oui! » C’est pourtant le cas à Dubaï depuis cinq ans.

baron-posterdubai

En réunissant, au même endroit, Batman, Spiderman, Darth Vader à des centaines d’enfants et d’amateurs souriants, prenant des photos, l’équipe du MEFCC a réussi un exploit peu commun dans cette région du monde. Pourtant, à part le très chic Dubaï International Marine Club comme décor, où la traditionnelle course de bateau Al Gaffal prend son départ à chaque mois de mai, l’ambiance est la même qu’au Comic Con de San Diego.

Le Middle East Film & Comic Con accueille, en 2012, plus de 15 000 visiteurs et des invités de renom, comme Laurie Holden (The walking dead et X-Files), Mark Sable (auteur de bande dessinée) et Sonia Leong (illustratrice de manga). Cet engouement pour la bande dessinée américaine et le manga asiatique, qui transcende ici les communautés geeks, prouve que Dubaï est une exception au Moyen-Orient. C’est peut-être parce que la ville est un point de rencontre pour de nombreux travailleurs étrangers de l’Occident et de l’Asie. C’est peut-être que la culture arabe est en train de s’ouvrir à celle du monde.

ExtraCake PRA, boîte de communications et marketing à l’origine du festival, a reconnu le potentiel du phénomène. « Avec le temps, nous avons constaté un augmentation constante de marchandises liées à l’univers de la bande dessinée dans les commerces de Dubaï, raconte Ben Caddy, directeur général d’ExtraCake PRA. C’est à ce moment que nous avons décidé d’agir. »

Sur le site du MEFCC, les portes s’ouvrent sur la luxueuse salle Mina Seyahi Hall, où les tables de marchandises sont littéralement assaillies par les visiteurs venus acheter les milliers d’objets mis à leur disposition. Les administrateurs du site conseillent d’ailleurs au festivalier averti de se munir d’un sac à dos pour transporter l’éventail de produits promotionnels distribués gratuitement. Parmi les différents secteurs de l’exposition, on retrouve le village Jashanmal BD, qui héberge des éditeurs tels qu’IDW et Archaia, la ville de Manga, elle, met en vedette des artistes locaux ou d’ailleurs. Le Gamezone organise aussi des tournois, tout en faisant la promotion des nouveautés de jeux vidéo et de jeux de rôle. Bref, c’est plus de 100 exposants qui participent au Middle East Film & Comic Con.

La BD au Moyen-Orient
Arafaat Ali Khan, avoue que la culture de la bande dessinée n’est pas encore très répandue au Moyen-Orient. « La plupart des gens continu d’acheter leur comics dans les magasins de livre ou à même des kiosques à journaux et des supermachés, explique le directeur des relations publiques du MEFCC. Cela signifie que ce ne sont encore que les passionnés qui vont vraiment tout faire pour nourrir leur soif de culture BD. »

« Si on considère que le Moyen-Orient possède la population la plus jeune au monde, ajoute Arafaat Ali Khan, la vente de jouets et marchandises dérivés des bandes dessinées devrait logiquement augmenter. Et c’est ce qui se passe! »

Selon les explications de M. Ali Khan, la culture du roman graphique est aussi en pleine expansion au Moyen-Orient. Il n’est pas question que de consommation, ici, mais aussi de création. Les bédéistes arabes sont de plus en plus nombreux. On compte, parmi eux, Qais Sedki (The gold ring), Naif Al Mutawa (The 99), Sohaib Awan (Jinnrise) et Achraf Ghori (Xero error).

Discutant dans le café Arcade avec des amateurs après une journée bien remplie, un des organisateurs du festival souligne que l’événement n’est pas seulement une foire pour acheter des produits commandités par des compagnies de divertissement. C’est aussi un endroit où l’industrie régionale et les talents d’ici ont une plateforme pour bâtir une culture à leur image et aider la prochaine génération d’artistes, d’écrivains et d’entrepreneurs du Moyen-Orient à prendre sont envol.

www.mefcc.com