Melissa Hetu dans ta télé

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
36
baron_melissahetu

La jeune montréalaise prendra la barre de BRBR cet automne sur le réseau TFO.

Mélissa sait depuis qu’elle est toute petite qu’une place l’attend devant la caméra afin de partager sa passion pour la musique. La jeune montréalaise a donc assisté au plus de concerts possible dès le secondaire et a suivi ses études en broadcast journalism à Concordia. Pendant ce temps, elle est devenue pigiste pour plusieurs magazines de musique un peu partout en Amérique du Nord, en plus d’occuper le poste d’éditrice de la section musique au journal de Concordia, voir entre trois et cinq concerts par semaine, faire des entrevues, prendre des photos et monter des articles. Baron l’a rencontrée pour jaser de ses nouveaux projets.

Baron : Tu voulais décidément percer dans le domaine du journalisme culturel. Avais-tu un « plan b » si les portes ne s’ouvraient pas comme tu l’espérais?

Mélissa Hétu : J’avais fait un VJ test en 2006 et quand j’ai su que je n’avais pas la job, j’ai commencé à être gérante de tournée. J’ai toujours senti qu’en musique, il était important d’être flexible et polyvalent. J’étais super déçue de ne pas avoir eu le poste, mais je me disais que le timing n’était peut-être pas au point et que je pourrais réaliser mon rêve de devenir animatrice télé et de parler de musique à un autre moment.

B. : Tu as donc déménagé à Toronto. Que s’est-il passé? Quel était ton plan?

M. H. : J’allais souvent à Toronto dans le cadre de mon travail avec la maison de disques Indica. Je trouvais que la ville était la meilleure place où continuer ma carrière musicale, mais aussi télévisuelle. Je me cherchais un nouveau défi. L’été dernier, j’ai été engagée à TFO après que le producteur de l’émission RelieF ait vu un de mes reportages à la télévision ontarienne de Radio-Canada. Il a fait de la recherche sur moi et a vu que j’animais aussi une émission à AUX TV et que j’avais aussi une chronique musicale à chaque samedi sur les ondes de Radio-Canada, à Toronto.  Il m’a engagée en sachant que TFO allait éventuellement créer une émission consacrée à la musique. Cette émission, c’est BRBR (prononcer « barbare »). Le producteur s’est dit que je pouvais passer l’année à me développer en travaillant à RelieF et commencer, petit à petit, à faire plus de trucs sur la musique.

B. : À quelle genre d’émission peut-on s’attendre?

M. H. : L’émission va ressembler beaucoup au travail que j’ai fait quand j’étais à AUX TV. En gros, c’est un projet multiplateformes : une émission de télévision, mais avec une grande portion sur sur le web et des événements qu’on prévoit organiser. BRBR à pour but d’encourager et de faire la promotion d’artistes émergents canadiens en mettant un focus spécial sur les artistes francophones. Ce sera une émission de soirée hebdomadaire de 30 minutes avec des perfos, entrevues, primeurs, clips et chroniques branchées en plus du contenu en ligne.

BRBR commence dès la mi-septembre, sur les ondes de TFO.

Consultez la page facebook de l'émission

baron_cover_final