l'Europe impuissante face aux nationalisations en Amérique latine

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
1

L'Espagne vit des temps difficiles, et pas seulement à l'intérieur de ses frontières. Le 16 avril, la présidente argentine Cristina Kirchner, ignorant les avertissements de Madrid, exproprie partiellement la compagnie pétrolière YPF, contrôlée par l'espagnol Repsol à 57,4 %. Mardi 1er mai, c'est le président bolivien Evo Morales qui signe un décret pour prendre le contrôle des 99,94 % de Transportadora de Electricidad (TDE). sur lemonde.fr [suite]