Les yeux rivés sur Chromatic 2012

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
20
baron_chromatic

L'organisation MASSIVart dévoilait vendredi dernier la programmation de sa nouvelle édition de l'événement Chromatic. Au cours d'une fin de semaine, Chromatic présente des artistes se manifestant sous toutes les disciplines. Entretien avec Philippe Demers, directeur général de Massivart.

Comment s'est déroulée la production de cette édition comparée à celle d'avant? (des embuches? des façons de procéder différentes? Des nouveaux partenariats?)
Toute notre équipe est enchantée de voir l'enthousiasme avec lequel les gens embarquent dans le projet cette année. Que ce soit au niveau des partenariats, des artistes ou des bénévoles, l'intérêt est palpable et cela nous aide grandement. Par exemple, cette année, nous n'avons pas eu à approcher notre plus gros commanditaire, c'est lui qui nous a téléphoné pour nous proposer un partenariat! Le rêve !

IMG_0105_Chromatic Foule

Ceci dit, nous élevons l’offre artistique d’un cran cette année en étalant le festival sur deux jours et c'est quand même un risque et une charge de travail de plus pour l'équipe. Sans compter que nous avons la chance pour la première fois occupée la Satsophère, un dispositif technique très exigeant qui demande beaucoup de connaissance de temps et d'argent.

line_up

Le fait que nous n'ayons pas touché de subventions publiques est aussi un élément qui complexifie la production. En effet, le festival est monté de A à Z par une équipe bénévole qui a d'autres occupations au quotidien. Trouver des moments pour les réunions de production est un défi hebdomadaire! Nous rêvons tous d'avoir assez de budgets pour pouvoir rémunérer des postes clés qui ajouteraient de la constance à notre rythme de travail.

Comment se fait la sélection des projets pour l'événement? Est-ce qu'à chaque année vous fixez des thématiques ou nouveaux critères dans le but de vous renouveler?
Nous mettons sur pied un comité de directeur artistique à chaque année qui nous aide à faire des choix éclairés quant aux projets qui nous sont soumis. Ils sont d'une aide inestimable et souvent très impliquée dans le processus de production. Cette année, nous avons rassemblé les deux propriétaires de Baillat Cardell et fils, Jean-Sébastien Baillat et Guillaume Cardell, Kristian Manchester , de chez Sid Lee, Mélissa Matos et Andrew Ly, de chez TRUSST, Francis Théberge (TiND) et Ximena Beccera. Ensemble, ils nous ont proposé une thématique simple : monochromatique VS chromatique. C'est la première année que nous avons une thématique et nous croyons qu'elle a bien été reçue de la part des artistes. En ce qui à trait aux critères de sélections , nous n'en avons pas, mais nos directeurs artistiques se fient à leur instinct et au profil de l'artiste. A-t-il exposé récemment ? Fait-il partie d'un collectif ? Est'-il actif sur la scène montréalaise ? Son projet se démarque t-il?

Je sais que c'est dur de choisir et tous les projets sont surement excellents, mais, quels sont tes 3 artistes coup de coeur de cette année?
La question est vraiment difficile considérant que nous avons plus de 150 artistes! Ceci dit, j'ai un faible pour le projet du collectif Point Barre, pour Kate Puxley et pour Julien Vallée qui dévoilera en exclusivité une toute nouvelle création assez impressionnante.

Cliquer ici pour consulter la programmation