Entrevue avec Amir H. Fallah, éditeur du magazine Beautiful/Decay magazine

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

Depuis près de 15 ans, le magazine Beautiful/Decay (B/D) basé en Virginie du Nord, documente l'univers du Lowbrown art (art populaire indie américain), qui est devenu très lucratif et populaire avec des artistes comme Robert Crumb, Robert Williams, Gilbert Shelton, Shepard Fairey, Audrey Kawasaki et plusieurs autres qui ont réussi à faire leur place dans la culture populaire de la publicité, l'art contemporain et la vente de produits dérivés. (À Montréal, vous pouvez aller à la galerie Yves Laroche pour découvrir cet univers.) Il s'agit ici d'un des rares magazines d'art, sans aucune publicité B/D, qui nous ouvre la porte dans un monde où art et détérioration sont célébrés. Entrevue avec Amir H. Fallah, éditeur et Directeur de création.

Beautiful/Decay?
B/D a commencé comme un fanzine en noir et blanc imprimé à la photocopieuse en 1996, et depuis il a vécu de nombreuses transformations. Actuellement, c'est 164 pages, édition limitée, couleurs, aucune publicité et vous pouvez vous abonner. Chaque livre est numéroté à la main et nous imprimons seulement 1500 exemplaires. Nous publions 3 livres par année et chacun est rempli d'art et de designs d'artistes émergents du monde entier. Notre objectif est d'être l'inspiration ultime et un ouvrage de référence pour les créateurs du monde entier.

Comment votre entreprise a-t-elle changé depuis vos débuts?
Les choses ont beaucoup changé. Nous n'avons jamais porté une grande attention sur le marché. Nous n'avons pas toujours pris les meilleures décisions d'affaires, mais je n'ai jamais eu cette préoccupation pour l'argent en faisant B/D. Nous avons commencé comme un « zine » qui a été purement créé pour avoir le magazine que je voulais lire sur l'art. Maintenant que nous n'avons pas d'annonceur, le livre est à 100 % ce que je veux dans un livre de création. C'est plein d'entrevues avec des artistes inspirants et des designers que vous n'avez pas vus dans d'autres revues. En tant que compagnie, nous faisons beaucoup de projets différents qui gardent B/D pur. Nous avons une série de chemises, Beautiful/Decay Apparel, qui est devenue très populaire. Notre société sœur, Something In The Universe, fait un large éventail de travaux de conception et de création pour des nombreux clients. Cette structure nous permet beaucoup de liberté et de flexibilité et nous permet de ne pas penser au marché lorsque nous prenons des décisions d'affaires.

Quelle est votre approche avec beautifuldecay.com, votre magazine digital (e-mag) ?
Nous avons un site web très populaire, beautifuldecay.com, avec un blogue quotidien, qui reçoit des millions de hits. Cependant, je ne ferai jamais un livre avec un e-mag. B/D est un objet de collection précieux que vous aurez envie de tenir dans votre main et parcourir lentement. Nous n'avons pas de contenu sensible au temps, notre but est de créer quelque chose qui va vivre avec vous pendant des années dans votre maison, studio ou bureau.

Où voyez-vous l'industrie du magazine dans le futur?
Je pense que l'Internet est un joueur important, mais les livres d'art auront toujours une place.

Projets à venir?
Nous travaillons sur notre prochain numéro, qui a pour thème : Exquisite Corpse. Chaque livre est un tout nouveau projet avec une refonte complète de conception pour nos lecteurs et nous.

Beautifuldecay.com
Somethingintheuniverse.com
Amirhfallah.com