New York : Le LowLine pourrait bien voir le jour

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
46

New York s’est doté en 2009 d’un magnifique parc suspendu, le High Line. Construit à même les voies ferrées désaffectées du Lower West Side, le parc de 2,3 km a permis de revitaliser cette portion de la ville, tout en offrant un espace original – et vert – à la population. Deux autres New-yorkais, l’architecte James Ramsey et son acolyte Dan Barash, proposent maintenant un projet similaire, qui sera aménagé dans le Lower East Side : le LowLine.

Inspiré par le succès du High Line, le projet du LowLine est audacieux : aménagé dans un dépôt de tramways qui a fermé ses portes en 1948, le LowLine sera en effet un parc souterrain de 60 000 pieds carrés. Pour rendre cet espace vivant, James Ramsey a imaginé un système à la fine pointe de la technologie permettant de concentrer la lumière du soleil et de la diriger dans un câble en fibre optique pour la faire rayonner sous la terre. Selon le concepteur, ce type d’éclairage naturel permettra même des activités de photosynthèse et, conséquemment, le développement d’une réelle végétation (arbres, plantes et gazon), à plusieurs mètres sous le sol. Les câbles en fibre optique auront également l’avantage de bloquer les rayons ultra-violets.

Du reste, le parc aménagé tiendra compte de son environnement, en proposant un design mettant en valeur l’aspect historique du lieu. À l’instar de ce qui se fait au High Line, les créateurs espèrent également que le LowLine deviendra un lieu propice aux événements communautaires et culturels, avec des marchés publics ponctuels, des expositions ou des spectacles en plein air, par exemple.

Un projet de longue haleine
Même si le projet du LowLine a reçu un accueil favorable de la part des comités auxquels il a été présenté et du MTA (Metropolitain Transit Authority) qui est le propriétaire du site, James Ramsey et Dan Barash doivent maintenant démontrer sa faisabilité. Pour ce faire, ils se sont tournés vers le site de financement Kickstarter et ont réussi à amasser plus de 155 000$ en quelques semaines. L’argent servira à financer la création d’une maquette grandeur nature, un « mini LowLine », dans un édifice désaffecté du Lower East Side, dont l’ouverture est prévue pour septembre prochain.

En parallèle, les concepteurs devront également poursuivre leurs études de faisabilité et démontrer la capacité réelle des capteurs solaires afin d’obtenir l’aval du MTA et de la ville pour la réalisation du projet.

En entrevue au journal The Guardian, Dan Barash se montrait néanmoins confiant : « The High Line took ten years. We're hoping we can move much more quickly, and even do this within the next five years if we can ».

Pour en savoir plus