La commandite

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
5

Reconnue comme étant la province des festivals au Canada, le Québec offre une variété d'événements culturels grandioses pour ses citoyens. Avec de nombreux festivals et des événements de grande envergure, et ce, tout au long de l'année, les Québécois ont accès à une multitude de sorties et d'activités gratuites ou à bas prix. Pour assurer la survie de ces événements, il faut du financement puisque produire des spectacles est assez coûteux. Il y a, bien sûr, des subventions fédérales et provinciales, mais l'une des sources de financement très recherchée est la commandite privée.

De plus en plus recherchée par le privé pour faire connaître ou renforcer leurs biens et services, la commandite événementielle est une stratégie de marketing avec un retour d'investissement à grandes répercussions. Une campagne bien ficelée peut avoir des conséquences bénéfiques (TD-Festival de Jazz, St-Ambroise et POPMTL) pour des compagnies. Ceci dit, les responsables des commandites doivent respecter quelques points pour bénéficier de leur soutien. Voici quelques conseils.  

Conseils
1. Les commandites ne doivent pas constituer votre source de revenu principale pour faire rouler votre événement et en assurer sa survie. Les commandites sont avant tout une aide pour réduire les coûts et offrir aux festivaliers et aux commanditaires une expérience inégalée.

2. Prenez-vous en avance, de 6 à 18 mois si possible. Il y a des budgets et des dates de soumission à respecter.

3. Les commanditaire ne sont pas des vaches à lait pour imprimer de l’argent sans un retour d'investissement sérieux.

4. Ne donnez jamais de faux espoirs sur la capacité de livrer la marchandise (visibilité, clientèle, impact et autres). Il vaut mieux être réaliste dans son offre et créer la surprise avec un surplus.

5. Retravaillez continuellement votre média kit et ne faites pas de la soumission généraliste. Le client et son produit sont uniques. L'offre doit l'être aussi.

6. Il est primordial de connaître son produit pour pouvoir le vendre.

7. Mettez en place une politique de la commandite. Cette étape est cruciale pour le respect de votre produit envers les festivaliers, les commanditaires et vous. Cette politique sert à établir des limites de ce que vous permettez au commanditaire de faire (publicité, échantillonnage) dans le cadre de votre événement. Ceci évite des surprises et des malaises dans la relation d'affaires.

8.Prenez soin de toujours signer un contrat, même pour les échanges de produits.

9. Allez au 5 à 7, aux conférences, aux ateliers, aux lancements de nouveaux produits, aux activités de réseautage et autres rencontres pouvant vous garder à l'affût des nouvelles possibilités, afin de rencontrer des nouveaux clients et faire connaître votre offre.

10. Discutez avec vos clients et soyez à l'écoute de leurs besoins. Un tête-à-tête pendant un lunch est toujours plus gagnant que des échanges par courriel.

À lire sur baronmag.com
Entrevue avec Jacques-André Dupont, Vice-président associé, marketing et développement des affaires pour l'Équipe Spectra.

À lire
- La commandite au Québec: mettre en place des stratégies efficaces et rentables (Les Éditions Infopresse)

=====

Extra Caramel est une compagnie de marketing et de création de contenu œuvrant comme consultant sur les commandites pour des festivals et événements (GAMIQ, M pour MTL, Diapason et plusieurs autres). Pour plus d'informations, allez sur extracaramel.tv