« En tant que liègeois, je suis obligé de vous servir des « boulets sauce lapin » avec des frites. » - Michael Larivière, My Little Cheap Dictaphone

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

De Lîdje (en wallon) en Belgique, le trio rock My Little Cheap Dictaphone est de retour au Québec pour une série de concerts lors desquels ils offriront leur musique opéra-rock-country à la Nick Cage. Entrevue avec Michael Larivière alias Redboy.

Quelle est ta relation avec la nourriture? Aimes-tu faire des recettes?
J’aime beaucoup manger. Les repas, surtout celui du soir (souvent le seul auquel je consacre du temps), sont des moments importants. J’aime cuisiner mais je ne prends pas assez souvent le temps de m’y atteler. Je vais souvent au restaurant. Dans le genre recettes faciles et rapides, les pâtes sont souvent un bon choix. Une cuisine simple mais authentique. L’Italie est l’une de mes destinations préférées. Slow Food et Chianti sont quasi une philosophie de vie.
Quelle est la première recette que tu as appris à faire? Peux-tu nous l’expliquer?
Probablement des escalopes de veau milanaises déglacées au vin blanc et au citron, accompagnés de tagliatelles.

Quels sont les aliments dont tu ne pourrais jamais te passer et pourquoi?
Les moules/frites, bien-sûr. Non, le plaisante. J’ai déjà assez de faire l’impasse sur la viande à plusieurs reprises, mais mon corps en réclame assez rapidement. Et j’ai toujours une série de légumes un peu passe-partout dans mon frigo, adaptables tant avec des pâtes, qu’au wok ou dans un plat plus classique.

Qu’aimes-tu le plus cuisiner pour ta petite famille?
Quand je reçois un peu de monde chez moi, j’aime bien cuisiner Thaï… Curry, lait de coco, etc… Ça me permet d’être disponible pour mes invités et de pouvoir faire des bonnes quantités rapidement.

Quel est le pire repas que l’on t’ait servi?
Probablement des repas sur l’autoroute… Je me souviens d’avoir testé les andouillettes en France. Quand on est en tournée et qu’on a envie d’un repas chaud, il vaut mieux sortir de l’autoroute et chercher des petits bistros un peu perdus.

Je viens manger chez toi ce soir, que vas-tu me servir? Comment vas-tu le préparer?
En tant que Liégeois, je suis obligé de vous servir des « boulets sauce lapin » avec des frites.
Ici, les boulettes de viandes sont tellement grosses qu’on les appelle des boulets. On les fait mariner dans une sauce brune à base de sirop de Liège et de bière brune.

Cela fait souvent fureur auprès des gens de passage.

mylittlecheap.net