Conseils Démarrage: Partir de zéro?

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

L’idée d’être son propre patron, de choisir son horaire de travail et passer ses journées à se concentrer sur ce qui nous passionne est le rêve de la majorité du monde. De nos jours, on a tous de très bonnes idées, souvent la meilleure d’entre toutes! Vous saurez si vous êtes un entrepreneur, si vous avez la volonté de prendre les mesures nécessaires afin de réaliser cette fameuse idée.

Entreprendre
Vous avez l’idée géniale. Par où commencer? Prenez votre temps et faites la liste de tout ce que vous avez besoin pour rendre le projet à terme. Au besoin, demandez aussi à votre entourage si des détails vous échappent. Créez un calendrier pour planifier votre stratégie de production selon les besoins. Estimez les coûts et le temps qui devront être pris en compte et puis finalement, entourez-vous des bonnes personnes pour arriver à vos fins.

Déléguer
Dépendant du projet ou de l’idée initiale, il n’est pas nécessaire d’en assumer toutes les étapes de réalisation. Nous sommes souvent seuls lorsque l’idée magique se pointe. L’ego est souvent la plus grande cause de l’échec de plusieurs bonnes idées. Acceptez que d’autres personnes sont peut-être mieux placées que vous pour telle ou telle tâche. Faites confiance aux autres et trouvez-vous des associés. Garder en tête que le but ultime est que le projet soit réalisé pour obtenir un résultat optimum, et pas nécessairement que vous en retireriez toutes les gloires et les applaudissements.

Les embûches
Les problèmes et les erreurs sont un passage nécessaire pour apprendre à ne plus les faire. Les entrepreneurs ayant le plus de succès ont souvent eu à faire face à d’énormes échecs. Si votre projet n’obtient pas le succès escompté, il ne faut surtout pas baisser les bras. Si vous croyez dur comme fer en votre idée, c’est qu’elle vaut sûrement quelque chose. Vous devez également être capable d’accepter également les commentaires négatifs qui y seront attachés pour mieux entreprendre la suite.

Travailler de chez soi…
C’est un incontournable, en tant que travailleur autonome, pigiste et même entrepreneur, le premier bureau se trouve dans bien des cas chez soi. Lorsqu’on travaille à temps plein, de sa demeure, en plus d’y vivre, on doit trouver des moyens de se changer les idées ou bien d’éviter la procrastination afin de demeurer productif.

Emplacement et aménagement
On se le fait dire souvent, il est préférable de ne pas installer l’ordinateur dans la chambre à coucher, pour bien séparer le travail du repos. Il est aussi important de placer le bureau près d’une fenêtre ou dans une pièce spécialement bien éclairée. Si vous n’avez rien de tout ça, bonne chance!

Bien organiser sa journée
Certains sont plus productifs le matin très tôt. D’autres fonctionnent mieux le soir très tard. Peu importe, il n’y a pas de mauvais moment. Mais évaluez bien vos besoins. Si vous n’êtes pas capable de vous concentrer après 15h, ne forcez pas les choses et planifiez plutôt vos rencontres durant cette période. C’est ce qui est bien, dans le fait d’être travailleur autonome; vous n’avez pas nécessairement besoin d’établir un horaire standard (même si c’est le cas pour certains). Ensuite, planifiez à l’avance vos semaines de façon globale, puis révisez vos journées au fur et à mesure qu’elles se pointent.

Changer d’air
Ce n’est pas pour rien que les cafés sont très souvent bondés d’étudiants. Rien de mieux que l’odeur de la torréfaction, les va-et-vient qui distraient pour mieux se concentrer, mais surtout le fait de sortir de chez soi pour changer d’air... C’est bon pour le cerveau, ça inspire et ça fait voir autrement. Dans le même ordre d’idées,  il y aussi la possibilité de louer des espaces de bureau avec d’autres travailleurs autonomes, et ainsi partager les coûts. Le fait de partager des idées peut faire évoluer le travail positivement.

Mener la rencontre
Vous n’avez pas de deuxième chance de faire une première bonne impression. Lorsque vous vous lancez en affaires, vous devez apprendre rapidement à comprendre vos clients rencontrés pour la première fois. Vous souhaitez les comprendre mais vous désirez surtout gagner leur confiance. Tout le monde à sa propre technique et sa propre façon de communiquer, mais voici 3 points importants que tout entrepreneur amateur devrait appliquer.

Retenir la présentation
Il y a un certain moment où il faut arrêter de parler. On a beau présenter nos services et expliquer la totalité de nos capacités, il faut savoir s’arrêter. Faites parler le client. Résumez votre présentation à ce qui vous amène à cette première rencontre. Dans un autre temps, au courant de la rencontre, il sera possible de placer quelques anecdotes pour alléger l’atmosphère ou pour faire des liens, mais ne volez en aucun cas la vedette. Évitez de vouloir paraître unique et si exceptionnel.

Enquêtez
Prenez-vous pour Columbo. Posez des questions qui vous permettront de mieux connaître les besoins du client. Préoccupez-vous de ses questionnements, de son parcours. Plus vous comprendrez ses besoins, mieux vous pourrez les combler.

Analyser son comportement
En retenant sa présentation et en posant des questions, on en vient à devoir analyser comment le futur client agit et on peut donc mieux réagir en conséquence. Prendre le moins de place dans l’entretien nous amène à s’ajuster à l’énergie que dégage l’interlocuteur. Est-il quelqu’un qui parle lentement ou quelqu’un de très actif? Il faut s’adapter, pour en ressortir avec le meilleur entretien possible.

Administrer
Il est maintenant temps de définir votre statut administratif aux yeux de l’État. De quelle façon pensez-vous gérer votre portefeuille? Toute cette paperasse nous donne habituellement des maux de tête, mais elle est toutefois essentielle.

Être incorporé ou enregistré
La différence entre les deux est très simple. Lorsque l’on est enregistré, on devient moralement responsable. Si votre entreprise fait faillite vous faites alors également faillite. Tandis que lorsque l’on crée une entreprise incorporée, elle devient alors indépendante de son portefeuille. Ainsi, dans le cas d’une faillite, celle-ci s’affectera seulement à la compagnie et vous ne serez pas atteints personnellement.

Par contre, rien de ne vous oblige d’être incorporé dès le départ. Allez-y progressivement. Commencez plutôt par enregistrer votre entreprises et lorsque le succès s’ouvre à vous, pensez à vous incorporer. Par ailleurs, si vous fondez une entreprise avec plusieurs associés, il peut être préférable d’être incorporé dès le départ pour mieux définir les parts de chacun.

TPS TVQ
Aussitôt que vous prévoyez facturer au-dessus de 35 000$ par année, allez vous enregistrer auprès du  gouvernement fédéral afin d’obtenir votre numéro de taxes. Ce numéro doit être inscrit sur vos factures. Ainsi, assurez-vous aussi que les contractuels qui vous factureront des taxes ont également inscrit le numéro. S’en suit la collecte des factures de restos, cafés, équipements, et autres. Vous en aurez les poches pleines!

Comptabilité
Vous serez braves de vous lancer là-dedans! Laissez donc faire un vrai comptable. Tout le monde connaît quelqu’un qui connaît une personne qui s’occupe des chiffres. Renseignez-vous donc auprès de vos connaissances. Vous risquez de perdre beaucoup de temps et d’énergie à vouloir tout faire vous-mêmes.

<a href="http://extracaramel.tv" title="extracaramel.tv">extracaramel.tv</a>