Le journalisme économique: Entrevue avec Ivo Scepanovic du Croatia Times

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

L’importance de comprendre et d’être informé sur l’économie, mondiale ou locale, est essentielle dans la compréhension des choix politiques et sociaux que nous vivons quotidiennement. À petite échelle, c’est le pouvoir d’achat : payer 0.99 $ pour un paquet de pâtes de 700 gr. et non 900gr., a des conséquences sur le pourcentage qu’on doit débourser pour manger et la liquidité que nous avons pour vivre. À grande échelle, la différence de prix engendre spéculation, famine, guerre et autres répercussions. Tout ceci, dans son ensemble, peut être compris en lisant nos quotidiens généralistes et spécialisés en économie. Le besoin de se garder informé dans tous les secteurs économiques est depuis le début du capitalisme marchand un besoin capital pour savoir où investir. C'est pourquoi les médias économiques ont continué à prospérer malgré la chute de l'industrie du média. Mauvaise ou bonne journée, il y a un besoin de savoir ce qui se passe dans l'économie à la minute près. Derrière ces médias (Bloomberg, FT, The Economist Group, Les Affaires, Wall Street Journal et autres), il y a les journalistes qui analysent, décortiquent et recherchent toutes ces données pour nous livrer l'essentiel. Nous discutons avec des journalistes, éditeurs et professeurs en Chine, au Canada, en Europe et aux États-Unis sur l’éthique du journalisme économique et la question essentielle, qu'est-ce qu'un bon journaliste économique (ou d'affaires)?

Ivo Scepanovic est le journaliste économique de Croatia Times et il travaille également pour l'agence Nouvelles de l'Europe centrale.

En quoi consiste la couverture économique de croatiantimes.com?
Croatia Times (CT) est le seul quotidien de langue anglaise que l’on retrouve en ligne en Croatie. Au CT, nous essayons d'informer les compagnies et les investisseurs des opportunités d’affaires sur l'économie en Croatie, ainsi que sur la situation réelle, politique et sociale, dans les pays pour leurs intérêts.

Pour vous, qu'est-ce qu'un bon journaliste économique?
Un journaliste économique doit avoir soif d’informations et comprendre tous les angles de chaque produit/événement/personne afin des les définir dans un contexte économique. Un journaliste économique doit également avoir un bon feeling pour les nouveaux développements. Il doit être une personne ouverte d'esprit et accepter les nouvelles technologies. J’ajouterais également qu'il doit être capable de ne pas se laisser influencer par les grandes entreprises, tout en demeurant indépendant. Il se doit d’être toujours honnête.

Quelles sont vos prévisions 2011 pour l’économie de la Croatie?
Je crains que ce soit une année avec peu de lustre. Cependant, la Croatie accueille plus de 10 millions de touristes étrangers. Par contre, il y a un manque de production qui fragilise le pays. Il doit y avoir un investissement pour produire et réussir à vendre nos produits à l’étranger, sans l'exporter. Nous devons utiliser ces 10 millions de touristes.

Quels sont vos conseils à donner concernant l'utilisation des médias sociaux comme outils de travail?
Les réseaux sociaux sont très importants dans la recherche d'informations. On peut suivre des histoires différentes en étant actif sur les réseaux sociaux. Facebook a été conçu pour le plaisir, mais parfois, si vous lisez entre les lignes, vous pouvez trouver des informations intéressantes, qui doivent, bien entendu, être revérifiées.

croatiantimes.com