2 minutes avec The Dears

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

L'esprit de The Smiths hante encore The Dears sur leur cinquième album, Degenaration Street. Un album d'une grande complexité ou l'orchestration pop-rock électrique continue de nous interpeler dans le plus profond de nous même. Entrevue avec Rob Benvie.

Qu'est-ce que The Dears a fait depuis le dernier album?

Entre l'album précédent (Missiles) et Degeneration Street, The Dears renaît en faisant un retour dans le passé; Arquilla Roberto, Patrick Krief, et moi avions tous joué dans The Dears à des époques antérieures, mais jamais ensemble. Nous réunir avec le nouveau batteur Jeff Luciani -- et le noyau de longue date de Natalia Yanchak et le chanteur Murray Lightburn -- signifiait que nous avions le luxe de recommencer à neuf, comme un nouveau groupe, mais avec une familiarité déjà établie pour se concentrer sur ce qui est le plus important : faire un album spectaculaire et de bons spectacles.

À quoi doit-on s'attendre de Degeneration Street?
Depuis le début de l'enregistrement, nous savions que nous voulions avoir une nouvelle approche. Plus que dans n'importe quelle version précédente de The Dears, nous avons exploité l'esprit de collaboration, en particulier dans l'écriture et l'arrangement. Nous avons passé l'hiver à marteler les chansons jusqu'au printemps. Musicalement, ces chansons sont généralement plus ciblées et énergiques que le dernier album, qui était un peu plus sobre et orchestral. Nos paroles abordant les thèmes de l'amour, de la mort, des peurs, de l'aliénation, et de l'espoir, constituent la fondation même des bonnes chansons POP.

5 Albums que vous écoutez présentement?

1. Cosmogramma par Flying Lotus. Mon album préféré de l'année dernière, très cérébrale. Bonne musique pour faire du jogging.
2. Plastic Ono Band par John Lennon. Essentiel.
3. I Hear a New Word par Joe Meek. Un chef-d'œuvre
tragique d'un grand visionnaire.
4. Apollon Kids par Ghostface Killah. Les dossiers boiteux, même de Ghostface sont amusants.
5. Radiodiffusion Internasionaal. Ce n'est pas un album, mais j'aime ce que je trouve via leur blogue.
http://radiodiffusion.wordpress.com. Musique du monde, simplement hallucinant.

Procurez-vous l'album Degeneration Street dès maintenant.
www.thedears.org