Pelleteurs de mots et d’images

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

<b>Francis Pelletier est un médecin de formation. Attention, il n’est pas un médecin qui est devenu un artiste, mais un artiste qui est devenu un médecin. C’est aussi le créateur de Pelleteurs de nuages (PdN), une maison d’édition un peu particulière qui roule depuis 1987.</b>

La mission de PdN se résume bien par son slogan : Faire du bien avec du beau. Pour Francis Pelletier, il a été très naturel d’associer les textes et les images, bases de PdN : «  Utiliser des mots simples pour exprimer des belles choses, ça rejoint beaucoup mon travail photographique », déclare t-il à son kiosque du Salon, qui expose photographies et cadres verticaux où s’enchaînent spirales et pensées philosophiques.

PdN a notamment travaillé avec le Cirque du soleil pour effectuer une série de photos à couper le souffle, <i>Les Illimites de l’homme</i>, qui expose des acrobates nus, se contorsionnant dans les positions les plus incongrus. Francis Pelletier veut également  développer des cartes de souhaits avec des textes interchangeables, afin que les gens puissent choisir séparément les image et les mots. À leur kiosque, PdN exposait également leur nouvelle trousse de survie de la grammaire, composée d’un cahier d’exercices et du manuel des fameuses recettes de grammaire, qui se démarque des manuels traditionnels avec son design plus culinaire. «Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? » demande Francis Pelletier. « On a pris quelque chose qui n’est pas très apprécié du grand public (surtout des jeunes) et on a créé une grammaire qui est la plus simple, la plus efficace et la plus conviviale sur le marché. » Francis Pelletier a poussé la chansonnette de la grammaire pour en faire… une chanson, justement, et même un vidéoclip.

M. Pelletier a également un faible pour l’art sur textile. « Rendre l’art accessible, donc de l’intégrer dans le quotidien et de permettre aux gens de porter des choses signifiantes, c’est très important pour moi », déclare celui qui fait de la photographie depuis l’âge de 13 ans. C’est la raison pour laquelle PdN produit des t-shirts avec des inscriptions telle que « Quand on vire fou, c’est dans quel sens? » Comme vous pouvez le voir ci-dessous, ça punche!

Mais la création du moment la plus loufoque de Pelleteurs de Nuages, c’es le fan-club d’Adélard, une grande photo de cochon avec des règles farfelues. Comme vous pouvez le voir, les gens de Pelleteurs de Nuages savent s’amuser avec Adélard: