« La seule chose que je sais faire correctement, un roasbeef avec des patates. » Laurence de Le Couleur

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

Ils ont lancé leur premier album Origami en mai dernier, mais la formation Le Couleur n’a pas fini d’évoluer sur la scène montréalaise. En prestation à l’Escogriffe le 14 septembre prochain, on s’est entretenu avec deux membres du groupe sur leurs habitudes gastronomiques.



C’est quoi votre relation avec la nourriture? Êtes-vous des amateurs de gastronomie?
Laurence : Moi j’adore bien manger mais j’hais ça le faire. Aller au restaurant aussi j’adore ça. Faire à manger c’est une partie de mon cerveau qui n’a pas été développé je ne comprends pas comment ça se passe.
Marc-André : Moi gastronomie… Oui… En fait, pas vraiment, je suis bin trop cheap. Faire des recettes, peut-être que j’aimerais ça dans un monde parallèle.

C’est quoi la recette que vous faites pour impressionner vos invités?
Laurence : Moi je ne sais pas cuisiné, mais ma belle-mère m’a appris récemment à faire du potage. Alors je ferais un énorme potage aux carottes et on mangerait juste ça.
M-A : Moi je ferais un rôti avec des patates, c’est la seule chose que je sais faire correctement, un roastbeef avec des patates.

Quel est l’aliment dont vous ne pourriez pas vous passer?
Laurence : De la viande, toute la catégorie viande.
M-A : Des patates, je ne sais pas ce que ça contient à part des amidons, mais on peut faire des patates frites, de la purée de patates, il y a plein de variations.

C’est quoi votre plus récente découverte culinaire?
M-A : Ma sœur l’autre jour m’a fait… du porc là… c’est comme un tube…
Laurence : Des filets de porc (rires)?
M-A : Oui! C’est ça, des filets de porc! Avec du vin blanc là, ça a du potentiel.
Laurence : Moi c’est une recette dans le livre à la di Stasio c’est une pizza pas de croûte, c’est des tomates, de l’ail et du mozzarella… Et c’est juste des tranches de pain que tu trempes dedans, il n’y a rien de gastronomique mais c’est super bon.