Trouville Sur Mer - 12 septembre

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0
voyage_trouville_04

Les derniers jours ont passé très rapidement! D’autant plus que j'ai manqué de temps et que mon ordinateur a manqué de batterie.... Je vous transmets ici un compte rendu des derniers jours du festival.

Mercredi
Mini journée de congé pour certaines personnes. On se lève plus tard, on ne se donne pas trop de pression. Du coup, tout le monde est en tournage un peu partout. Il y a tellement de monde éparpillé dans la ville. Du côté des musiciens et des activités générales, c'est la journée relaxe. Par contre, le maire de Trouville invite la délégation québécoise à manger des fruits de mer au Central.

Une orgie. Après une entrée de crevettes noires, chaque table de quatre possédait un plateau énorme rempli d'une panoplie de coquillages, moules, crabes, langoustines et crevettes. Après avoir salopé toute la table et avoir les mains plus que graisseuses, je devais me dépêcher d'écrire un petit texte pour le site de Bande à part. Le reste de la journée fût plutôt simple. Random Recipe a fait un petite perfo pour les enfants, de façon à les impliquer dans les chansons; donc gazou et tapements de mains, all the way.

baron-th-fruitdemer-02

Il n'y avait pas de concert ce soir là. Il y a eu des films présentés dans le cinéma, mais comme d'habitude nous les avons manqués... Oui, je sais, ça manque de classe. Nous n'avons été à aucune représentation de films. Je n'ai pas l'impression d'avoir eu de disponibilités. Entre couvrir les événements en écrivant et mettre à jours le site de photos et vidéos, tout en continuant à honorer mes contrats de clients à Montréal, le temps s’est fait rare. Pas évident avec le décalage horaire, mais j'y arrive.

baron-th-random-endant

Jeudi
Grosse journée en perspective. Dès le matin, le stress s'installe un peu et tous les réalisateurs viennent voir Marie-Hélène pour des chansons. Lui-Kong de Random est à moitié présent dans le studio et a aussi des demandes de tous bords, tous côtés... Il attend juste que Vincent se réveille pour venir prendre sa place. De mon côté, je dois absolument commencer la mise en page du prochain numéro de Baron, qui a été mise de côté depuis quelques jours.

baron-th-mhmhmh

Aux alentours de 19h, j'attends l'appel de Bande à part à l'accueil, pour ma collaboration téléphonique en directe. Il y avait tellement de choses à dire et si peu de temps... J'entendais à peine et j'étais nerveux de pouvoir faire un compte rendu qui dit l'essentiel dans le moins de temps...

Le soir est arrivé et les projections commencent! Il y a beaucoup de monde! C'est la dernière représentation. Carnior présente Trou-Blood avec succès! La qualité des Kino est excellente et la salle, de même que la terrasse sont remplies à craquer!

Vendredi
Je me suis fait inviter à aller visiter le verger et la distillerie Boulard, le plus gros producteur indépendant de Calvados dans la région. Certains de leurs produits sont disponibles via la SAQ ici... Le Calvados est un alcool fort qui joue dans les ligues du Brandy ou Cognac mais qui est fait à base de pommes. Couvrez le fond de votre verre avec du Calvados et complétez avec du Tonic! C'est excellent!

baron-th-boulard-01

En revenant, je constate que toute la pression est partie chez les habitués du village. Du coup, la plupart se sont consacrés à la plage! Ce sera la même chose demain, je suis sûr.
Ce soir, Albéric , un réalisateur québécois, propose à Random Recipe de lui faire un clip live non-conventionnel qui s’adonne être un casse-tête que Vincent et Liu-kong s'amusent à essayer de résoudre. On se retrouve donc tous à l'autre bout de Trouville. Le concept est de filmer live deux séquences d'une même chanson, où les membres ne jouent pas les mêmes instruments, mais lorsque l’on superpose les deux tournages, nous avons droit à un clip live avec tous les instruments nécessaires. Le groupe doit être plus tight que jamais!

Nous commençons le tournage vers 21h... et il se termine vers 2h30. Yeah! Un petit verre de Calva tonic pour fêter ça et dodo pour moi.

Samedi
Le congé se continue pour les réalisateurs et créateurs du festival, qui se sont donnés à fond toute la semaine. Je me promène et je fais des entrevues avec un peu n'importe qui pour me parler de Trouville (reportage vidéo à venir!). Je passe une bonne partie de la journée sur la plage (encore) avec Vincent Wilson, Carnior et Geneviève Perron.
Dernier soir officiel du festival. Les télés françaises sont au rendez-vous. Un caméraman de TVI nous demande (j'étais avec une petite gang de québécois) de parler devant la caméra avec un accent costaud.

Lui: Bonjour. Qui êtes-vous? Avez-vous participé au festival?
Moi: Oui, nous avons tous aidé sur les tournages des Kino...
Lui: Est-ce que vous pouvez me parler avec un accent costaud du Québec, là? (Dit-il en serrant le point devant son visage.) Un bon accent de votre coin, là... Attends que je commence à filmer...
Moi: Euh... Non! Je vais te parler comme je le fais d'habitude. Puis qu'est-ce que tu veux que je te dise?
Lui: Donne moi un accent fort, parle moi de ce que tu veux...
Moi: Quel genre de journaliste es-tu toi? C'est ben poche ton affaire. Pose moi des questions!

C'est maintenant le temps de la remise de prix pour les courts-métrages qui ont été présentés dans le cinéma. Voyez la liste des gagnants ici: www.off-courts.com

On nous dévoile aussi les vidéoclips réalisés pour Random Recipe (dont un qui n'était pas terminé lors de la présentation), Yosi Horikawa ainsi que Lexicon. Tout le monde se dirige ensuite sur le bord de la rivière où se trouve une scène extérieure pour les prestations de Random Recipe et Lexicon pour faire bouncer la ville de Trouville... Réussies!

baron-th-show

Le concert terminé, c'est la fête avec le champagne gratuit dans une discothèque où la musique me donne mal à la tête. J'ai été la plus chochotte de la soirée et je me suis barré après trois verres.

Dimanche
C'est le départ... l'autobus nous attend et nous emmène tous à Orly pour prendre l'avion direction Montréal. Ce fût long mais nous sommes revenus sains et saufs...

En parlant avec quelques québécois qui n’en étaient pas qu'à leur première expérience Off-Courts, il paraît que c'était l’une des éditions les plus intéressantes et familiales. La chimie et la complicité entre tout le monde ont été magiques. Une expérience que je veux absolument revivre l'an prochain.