« J’essaie de reprendre les recettes familiales du côté de mon père qui est d’origine polonaise. » Julien Michalak de Bateau Noir

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

Quelques mois après la sortie de leur premier EP La sauvagerie des heures, la formation Bateau Noir se produira le 3 août prochain à l’Escogriffe dans le cadre des concerts La pause Boris. Entretien gastronomique avec un groupe qui a des goûts culinaires… surprenants!

Quelle est votre relation avec la nourriture, aimez-vous faire des recettes?
Jean-François Mineau : Je cuisine quand même un peu, mais je n’aime pas suivre des recettes. Au final je maîtrise à peu près quatre plats que je réussis très bien, mais qui ne sont pas faits à partir de recettes précises.

Frédérick Sauvé : Moi je suis un gourmand de nature, ma copine et moi on se fait pas mal de bonnes bouffes. On aime beaucoup la cuisine mexicaine et indienne ces temps ci, on met des jalapenos partout.

Rémy Nadeau-Aubin: Moi j’adore la bouffe et il n’y a pas grand-chose que je n’aime pas, sauf que je suis vraiment paresseux pour ce qui est de cuisiner. Ce qui est bizarre, c’est que j’ai la prétention de dire que je peux bien cuisiner, mais je ne cuisine pas. Quand je le fais, c’est vraiment un projet, c’est long et je me donne, mais je ne le fais pas souvent. Donc j’adore la bouffe mais je préfère qu’on cuisine pour moi, je suis aussi prêt à faire la vaisselle en échange.

J’ai quand même une recette, ça vient de ma mère et ça s’appelle Les délices à Rémy, c’est des pitas avec un mélange de cheddar fort, d’oignons, de poivre noir et de mayonnaise et c’est cuit au four. Sinon je fais des Ramens, mais je rajoute d’autres aliments dedans. Je fais aussi du steak avec des légumes congelés et des épices Schwartz, c’est ça cuisiner pour moi.

Julien Michalak: Moi je suis un peu comme Rémy, je ne suis pas un grand cuisinier. Pas par manque d’intérêt ou de talent, plus par manque de temps. Je suis plus de type take out. Sinon j’essaie de reprendre les recettes familiales du côté de mon père qui est d’origine polonaise. On a une recette de canard fourré aux prunes, je fais aussi des pierogis, tout est dans la cuisson et la dorure du beurre. Ça doit être parfaitement croustillant.

Quelle est LA recette que vous faites pour impressionner vos invités?
Rémy : Des grilled-cheeses de base, 2 tranches de pain blanc, du beurre et une tranche de fromage Kraft.

Fred : Moi je suis plus un helper qu’un cuisinier. Donc je ferais des champignons sautés comme accompagnement.

J-F : Si je n’ai pas beaucoup de temps, je fais un sauté aux légumes avec du tofu. Si j’ai un peu plus de temps, ça va être un couscous avec des légumes et des épices. Mais la recette complète est secrète.

Julien : Moi ce serait le canard fourré aux prunes.

Êtes-vous plus du genre à cuisiner avec un livre de recettes ou à y aller selon votre instinct et ce qu’il y a dans le frigo?
J-F : Je n’aime pas du tout les livres de recettes…

Fred : Nous on commence avec une recette mais ensuite on y va selon nos goûts personnels et le feeling.

Rémy : pour moi le livre de recettes est un très bel outil pour me séduire éventuellement. Moi je ne vais pas m’en servir mais j’invite les gens à s’en servir à bon escient pour me faire à manger.

Julien : Moi les seules recettes que je suis sont celles de mon père et de ma grand-mère polonaise.

C’est quoi votre plus récente découverte culinaire?
J-F : Moi ce n’est pas un plat mais plus une façon d’apprêter. J’ai appris à utiliser la tige du brocoli dans la cuisine. J’ai aussi un projet culinaire, culinaire étant un bien grand mot. Ça fait au moins deux ans que j’y pense mais je suis toujours en ville et je n’ai pas l’occasion de le faire. J’ai l’intention un jour de prendre des pizzas pochettes, de les envelopper dans du papier d’aluminium et de les faire cuire dans la braise d’un feu de camp. Ce serait des pizzas pochettes braisées.

Fred : Moi c’est plus un endroit. Depuis que j’habite dans le mile-end, j’ai découvert les sandwichs de la boulangerie Clark. Depuis ce temps là, c’est deux à trois fois par semaine.

Rémy : Moi j’ai découvert hier les Doritos All Nighter Cheeseburger en jouant à la pétanque au parc Lafontaine. Je m’excuse, mais c’est vraiment du génie. Tu prends une chips et ça goûte le fromage, la viande, le ketchup, le cornichon, tout!

*Merci à CHOQ.FM pour l’utilisation de son matériel technique.

Les partenaires de La Pause Boris:
Nomag.ca
Camuz.ca
CISM 89,3 FM
La vitrine
La bière Boris
Sébasiten Thibault: Illustrateur
Le bar L'escogriffe

http://www.baronmag.com/