Toujours devant, pour l’industrie. Entrevue avec Arnaud Granata.

Avatar:
Author:
Publish date:
Social count:
0

Photo: Marie-Claude Hamel

Entrevue avec Arnaud Granata
Directeur de contenu chez Infopresse

Historique
Créée en 1985 par Bruno Gauthier pour Les messageries de la Presse Internationale, Info Presse Canada était une publication adressée aux éditeurs européens sur le marché canadien. Après deux numéros, LMPI abandonne le projet, mais M. Gauthier prend les rênes et après quelque temps, le magazine est publié pour les professionnels des communications au Québec.

S’il y a une entreprise qui fût alerte à toute cette histoire de transition de l’industrie du web, de l’imprimé et de la publicité, c’est bien Infopresse. LE média des communications au Québec a même publié dans son premier numéro de l’an (qui fusionnait pour la première fois les deux magazines principaux de l’éditeur : InfoPresse et Grafika) un gros dossier sur l’avenir de son industrie.

Est-ce que le fusionnement est un effet de la crise économique et de la crise des médias?
C’est surtout la crise de médias qui a forcé tout le monde dans les deux dernières années à se rasseoir et à repenser complètement leur modèle d’affaires. Bref, à se questionner sur ce qui était important, quelle était la vision et la mission de l’entreprise, puis de recréer tout autour d’une stratégie à long terme. C’est très difficile aujourd’hui de savoir ce qu’il va se passer demain. Je pense que c’est un peu la même chose pour toutes les entreprises par rapport aux retombées de cette crise. Les gens se décident de plus en plus tard et c’est difficile de faire des projections. Donc, ça a évidemment été un des facteurs déclencheurs pour se dire de rassembler le tout en un seul et même produit, mais qui va aussi dans une logique plus large, une tendance qu’on a remarquée dans l’industrie. [...] La communication est un amalgame de différentes disciplines dont le design, l’architecture commerciale et donc, la publicité, les relations publiques, etc. Ça nous semblait vraiment important et essentiel d’avoir un magazine qui regroupe toutes ces disciplines.

Papier vs Web?
Le support papier est encore bien vivant. Il a surtout une crédibilité, une excitation sur le produit papier qu’on ne retrouve pas toujours sur le web. Ce sont deux fonctions totalement différentes. Il y a cette instantanéité que peut procurer le web en terme de rapidité de diffusion de l’information et il y a du contenu un peu plus profond et un peu plus riche dans des contenus de magazines.

Comment avez-vous passé à travers la crise?
C’était l’une des périodes les plus excitantes que j’ai pu vivre jusqu’à maintenant parce que ça nous a obligés à réfléchir beaucoup et à être beaucoup plus réactifs et surtout à faire beaucoup plus avec moins. [...] Nous avons remarqué dans les dernières années un accroissement des rendez-vous physiques. Donc, les conférences, les concours, les soirées, etc. On sent qu’avec l’avènement du web, les gens ont de plus en plus besoin de se rencontrer physiquement. Je crois que les conférences sont un modèle que nous avons lancé il y a une dizaine d’années et qui était assez avant-gardiste.

infopresse.com